Les franchises rentables, les franchises à Vendre, les opportunités, et l'actualité du commerce organisé

Franchise Définition

Le 24 Mai 2017
Franchise définition

Définition de la franchise

La franchise est un système commercial liant contractuellement deux parties: le franchiseur et le franchisé signent un contrat de franchisage. Juridiquement, la franchise fait partie de ce que l'on nomme le «commerce organisé. Une section du droit commercial qui comprend aussi: le partenariat, la licence de marque, la coopérative et la commission-affiliation.
L'idée-force de la franchise est la suivante: plutôt que développer son réseau par la création de nouvelles implantations sur un territoire donné sur ses fonds propres, le franchiseur va «déléguer» contractuellement à un entrepreneur (le franchisé), financièrement et juridiquement indépendant de lui, cette possibilité. C'est un modèle de développement réticulaire. En effet, ce système commercial est qu'il repose sur l'idée d'une expansion, nationale ou internationale, sous forme de réseau.

Les spécificités commerciales de la franchise

Elles sont au nombre de trois et forgent sa singularité : 


- Le partage de signes ou symboles de ralliement commercial

Sous ce vocable technique, l'idée est la suivante: le franchiseur met à disposition du franchisé le nom de la marque et de l'enseigne, le système d'identité visuelle, le concept architectural et veille à ce que ces derniers soient utilisés et mis en avant d'une manière conforme aux termes du contrat. En clair, chaque franchisé, où qu'il soit sur le territoire doit produire les mêmes codes visuelles pour que le client sache qu'il trouvera les mêmes produits ou prestations, dans un lieu de vente à l'agencement identique, quelque soit la franchise où il aille sur le territoire. 


- Le partage d'un savoir-faire

On entend par savoir-faire un ensemble de pratiques logistiques, techniques, commerciales, de gestion, informatiques, etc. Ces pratiques, testées (avec succès) et formalisées par le franchiseur, aideront le franchisé dans le lancement de son point de vente et dans la réussite, espérée, de ce dernier. Ces méthodes sont considérées comme: substantielles, secrètes et opératoires.
La transmission de ces méthodes et son appropriation par le franchisé font partie des devoirs au contrat du franchiseur. 


-Une assistance technique et commerciale

Là-aussi, il s'agit d'une des obligations au contrat du franchiseur vers le franchisé. Cette assistance peut être: juridique, commerciale, comptable, managériale, etc.
Elle prend aussi la forme d'une formationqui peut-être initiale et continue.


Les avantages/Les inconvénients de la franchise


1) Les avantages

- Pour le franchiseur:

  • Il s'agira de développer son concept à travers un territoire donné en délégant financièrement le risque que comporte l'ouverture d'un point de vente.

  • Cela permettra de multiplier plus rapidement les points de vente et ainsi gagner en visibilité. 

  • Une multiplication des implantations permettra la négociation de prix toujours plus attractifs avec les fournisseurs.

- Pour le franchisé : 

  • Se lancer dans le monde commercial en sachant que le concept est économiquement rentable. En clair, le risque commercial est bien moins grand pour lui. 

  • Il bénéficiera d'un accompagnement avant et après l'ouverture de sa franchise. 

  • Il aura l'avantage de jouir d'une exclusivité territoriale. 


2) Les inconvénients 


- Pour le franchiseur : 

  • Le développement via la franchise de son concept limitera, par définition, la rentabilité d'un développement «en propre». 

  • Le devoir d'assistance pour que son concept soit et reste pérenne dans le temps. 

L'aide aux franchisés est une contrainte de ce système.

Pour le franchisé : 

  • De devoir disposer d'un apport personnel pécuniaire souvent assez conséquent. Entrer dans un réseau, surtout les plus rentables, coûte cher.

  • L'obligation d'une conformité stricte au concept. 

  • L'accord obligatoire du franchiseur si vous souhaitez vendre votre franchise.

Les différents acteurs de la franchise

Là encore ils sont au nombre de trois :

-Le franchiseur :

c'est un entrepreneur indépendant, personne physique ou morale qui a mis au point et testé avec succès via une ou plusieurs implantations «pilote», un concept commercial novateur et original.

Il est juridiquement titulaire des signes de ralliement de la clientèle de son concept et a l'obligation de contractuelle de mettre à disposition du franchisé ces derniers, son savoir-faire ainsi que de lui offrir une assistance.

-Le franchisé :

lui aussi entrepreneur indépendant, c'est une personne physique ou morale qui est choisie par le franchiseur. Cet entrepreneur souhaite intégrer le réseau du franchiseur. Pour cela, il devra d'une part investir, d'autre part rétribuer le franchiseur (sous forme de droits d'entrée, de redevance, de royalties, etc.). Il est, encore une fois, juridiquement et financièrement indépendant du franchiseur mais fait partie d'un réseau, national ou international.

-Le réseau de franchise : la force d'un réseau peut se résumer en deux mots: homogénéité et identité. Homogénéité car la puissance et la réputation d'un réseau se joue en grande partie sur sa capacité à offrir au consommateur l'image d'une entreprise aux prestations et produits uniformes.

Pour cela, le partage d'une identité commune, notamment via les signes de ralliement de la clientèle et les campagnes de publicité locale ou nationale jouent un rôle essentiel.

<< retour à la listearticle plus récent >>
Vous aimerez aussi :

Copyright 2019 franchise-a-vendre.fr